•  

    En 1984, Kevin Eastman et Peter Laird crééent un quator de personnages qui deviendront très vites cultes : les tortues ninjas.

    Ces 4 tortues d'enfer ( ahem ) ont connu une popularité fulgurante et la licence a été utilisé très tôt avec pas moins de 4 séries télévisés ( dont la plus connu reste celle de la fin des années 80 servant de publicité pour les jouets ), 3 films lives entre autre et de nombreux jeux-vidéos de plus ou moins bonne qualité. Alors que de 2003 à 2009 une nouvelle série d'animation était diffusée une nouvelle verra le jour sur Nickelodeon en septembre 2012.

    En août 2011, IDW a relancé la licence TMNT version papier avec une nouvelle série qui aura le droit à son album en février 2012.

     

    TMNT_Vol1_ChangeisConstant

     

    Cette série aura aussi le droit à des publications parallèles, les micro séries dont le numéro 1 est sorti en novembre 2011, l'album réunissant les 4 premiers numéros sortis.

    Comme son nom l'indique les micros séries sont des histoires courtes , basées sur un personnage en particulier et on commence ici avec les 4 tortues qui vont tous vivre une aventure solo. Ces aventures bien qu'elles amènent des éléments qui seront nécessaire à la suite de la série principale peuvent se lire indépendamment.

     

    TMNT micro

    La première histoire est celle de Raphael qui malgré avoir retrouvé ses 3 frères préfère rester avec Casey Johns. Raph' fera la rencontre d'une « mutante » aux prises avec une bande de malfrats qu'il devra aider à s'en sortir. Cette aventure reste assez courte et le cliffhanger de fin arrive avec peu de subtilité.

    Vient au tour de Michelangelo qui souhaite fêter la nouvelle année comme tout le monde. Pour se faire il va tenter de rentrer incognito dans une fête privée grâce au pass qu'un invité aura jeté. Au cours de cette fête, Michelangelo fera la connaissances de certains invités.

    Ici aussi l'histoire est très vite expédiée et on se retrouve avec une fin convenue qui laisse présager d'une suite.

     

    tmnt_microseries_02_michelangelo_cvrb

    Donatello est le héros de la 3ème histoire. Ne pouvant jamais parler d'informatique ou de science avec ses frères à cause de leur désintérêt, Donatello se rend sur Internet et plus précisément sur le forum d'un jeu en ligne. Il aura connaissance grâce au net d'une exposition consacrée aux nouvelles inventions, exposition dans laquelle il va rentrer sans se faire repérer mais où il va très vite se rendre compte que quelque chose cloche.

    Enfin la 4ème histoire est celle de Leonardo que je ne dévoilerais pas pour éviter les spoils mais contrairement aux autres elle est directement impliquée dans le scénario de la série principale. Cependant vu que les épisodes sont très courts on a encore une fois peu de développement sur l'histoire.

     

    Et c'est justement le problème des micro series. C'est « micro » et donc très court voire peut être trop. On a ainsi pas le temps de développer quelque chose que ce soit le caractère des personnages qui est seulement survolé à chaque fois ou simplement l'intrigue qui est très basique et expédiée en une vingtaine de pages pour se voir attribuer un «  to be continued » à peine masqué.

     

    Ces micros series ne sont pas ratées mais il est vrai qu'il est difficile d'y voir un intérêt. Trop court, peu développé, je conseillerais aux fans de se concentrer sur la série principale qui elle vaut réellement le coup. Cependant tout n'est pas négatif. Michelangelo est assez drôle dans son rôle par exemple et les dessins retranscrivent bien l'ambiance.

    Cet album est donc à acheter si vous êtes vraiment fan des tortues ninjas. Le tome 2 sortira le 27 novembre 2012 et aura pour personnages April, Splinter et Casey entre autre

     

    Retrouvez très bientôt la critique de l'album 2 " Ennemies Old, ennemies New " de la série régulière !

     

    micro2

    votre commentaire
  • /!\ Avant de lire cet article vous devez savoir que celui-ci contient des spoilers qui sont non intentionnels mais qui sont nécessaires à une bonne critique. Si vous n'avez pas vu le film, revenez quand cela sera fait. /!\

     

     

    rise

     

    Le nouveau film de Christopher Nolan est officiellement sorti ce mercredi 25 juillet en France et conclue la saga commencée en 2005 avec Batman Begins.

    Dans le volet précédent sobrement intitulé «  The Dark Knight », Batman affrontait la folie destructrice du Joker, méchant emblématique de l'univers de Bob Kane. Le second volet de la trilogie restera surtout dans les mémoires notamment grâce à la performance du regretté Heath Ledger, le film quant à lui restait très bon avec un Harvey Dent exceptionnel bien que l'ambiance gothique de Gotham visible dans Batman Begins ait été abandonnée ( cette ambiance était similaire à ce que faisait Tim Burton dans ses deux films). The Dark Knight finissait sur la mort d'Harvey passé « du coté obscure » et sur le sacrifice symbolique du justicier masqué.

     

    The Dark Knight Rises commence sur la célébration d'Harvey Dent par Gotham City qui le voit encore comme un héros. 8 ans ont passés et Batman ne s'est plus montré aux yeux du grand public. Pendant ce temps un mercenaire portant un masque étrange fait route vers Gotham. On ne tardera pas à apprendre que ce mystérieux personnage est Bane et qu'il est ici pour mettre Gotham à feu à et sang.

    Batman devra alors affronter ce nouveau super-vilain qui n'aura de cesse de lui rendre la tâche impossible. Le chevalier noir devra alors remonter la pente et il rencontrera au cours de son aventure des personnages qui pourront l'aider dans sa quête.

     

    Batman the Dark Knight Rise est la preuve même qu'il est parfaitement possible de traiter un super-héros de manière réaliste. En effet ce film montre de manière encore plus poussée que dans le film précédent un Gotham réel et crédible, voire peut être trop crédible : en effet on peut parfois reconnaître certaines grandes villes américaines. Pourtant le coté réaliste s'estompe parfois avec certains gadgets qu'utilise Batman et qui nous rappellent qu'on a affaire à un super-héros.

     

    Bane

     

    Coté personnages le film s'en tire avec les honneurs. Christian Bale est toujours un personnage assez froid et n'est au final que très peu expressif à l'exception de certaines scènes. C'est lorsqu'il endosse le costume de Batman qu'il explose littéralement ; on retiendra en particulier son premier combat face à Bane et la rage qui se fait ressentir aussi bien dans les coups que dans la voix. Car dans ce film, Batman fait face à adversaire plus fort que lui aussi bien mentalement que physiquement et Nolan arrive à nous montrer le coté faible du héros.

    Bane arrive à être à la fois un être imposant et d'une intelligence folle. Ses plans sont très bien pensés et il n'est pas la brute épaisse du film honteux qu'était Batman et Robin.

    Une bonne surprise que l'on attendait pas pour les personnages est Anne Hathaway interprétant la belle Selina Kyle la voleuse. Il faut avouer qu'avant de voir le film j'avais des à-priori sur ce personnage. Catwoman le film ayant été un raté total, tout nouveau traitement de ce personnage pouvait être perçu comme casse-gueule. Pourtant il n'en est rien ; certes elle n'apparaît que très peu à l'écran elle reste assez juste dans son rôle et c'est quelque chose de plaisant. Nolan a d'ailleurs réussi à mieux cerner le personnage que Burton dans son Batman Returns.

     

    catwoman

     

    Mais Selina n'est pas le seul personnage féminin. En effet, on peut voir à plusieurs reprises Miranda Tate une business woman intrigante qui arrive à Gotham et fait la connaissance de Bruce Wayne. Interprété par Marion Cotillard, Miranda Tate est probablement le plus gros raté du film. Bien que très jolie, l'actrice est totalement passé à coté de son rôle. Elle nous livre d'ailleurs à la fin du film une performance inoubliable pour notre plus grand malheur. Il est étonnant que cette scène fut gardée, à mon avis il n'y avait pas qu'une seule prise et donc on aurait pu avoir mieux.

    Le personnage de John Blake est aussi très intéressant. Bien qu'amené de façon un peu brutal, il reste attachant et ne dérange absolument pas. Il a au final une place importante dans l'histoire de part ses actes.

     

    Bien que le film semble très bon, plusieurs défauts plus ou moins importants sont à mettre en évidence.

    Le premier gros défaut du film est la chronologie. En effet on ne sait jamais à part grâce aux informations directes combien de temps se passe entre les scènes, et même si on le sait cela ne paraît pas cohérent. On ne sait pas non plus ce qui s'est passé pendant les 8 ans mentionnés au début du film, et c'est réellement dommage car ça aurait apporté une réelle profondeur au personnage de Batman. L'erreur de chronologie se voit surtout dans les dernières 45 minutes du film où on se demande par exemple comment certains personnages ont fait pour arriver là où il sont. Il est aussi à noter que l'arrivée des personnages sur le plan physique peut poser problème.

    Mais ces défauts semblent être imputés à un montage un peu sauvage et une réduction de la durée totale du film. Il serait intéressant de savoir si nous allons avoir une version director cuts en DVD/Blue Ray dans les mois à venir pour atténuer les erreurs.

    Cependant les défauts cités ne rendent pas le film mauvais. L'ambiance qui s'en dégage reste très forte, les personnages sont pour la plupart ( Miss Cotillard why ? ) dans leur rôle ce qui renforce l'immersion. La dernière demi-heure est d'ailleurs forte en émotions et réussit parfaitement à clore une saga épique et très réussie. Ne partez surtout pas 5 minutes avant la fin du film, vous risqueriez de rater des choses très importantes !

     

    Christopher Nolan a-t-il réussi son pari de finir sa trilogie sur une note positive ? La réponse est oui. Malgré des défauts évidents dont certains seront probablement corrigés dans une director's-cut, The Dark Knight Rises est un blockbuster très bien mené qui conclu la saga de la meilleure manière qui soit. Bien que remaniant certains éléments du comics, Nolan nous livre une histoire et un univers cohérent qui à l'instar de certaines histoires « hors-séries » devient une référence dans l'univers de Batman.

    Que vous soyez donc fan du comics, de la trilogie ou simplement du réalisateur ce film vaut le détour sans hésitation.

     


    1 commentaire
  •  

    Batman tout au long de ses 70 ans de carrière aura connu des épopées marquantes et à jamais gravées dans son histoire. Parmi ses épopées on pense notamment à a death in family qui contait la mort de Jason Todd ou encore plus récemment son implication dans Final Crisis et les conséquences que cet événement a eu sur sa carrière.

    Il existe pourtant une histoire qui a marqué l'univers de Batman à tout jamais c'est bien entendu Knightfall. Cette histoire en 3 parties distinctes ( Knightfall, Knightquest et Knightend ) fait encore aujourd'hui parler d'elle pour plusieurs raisons : D'un coté parce qu'elle représente typiquement le travail des comics dans les années 80 avec ses qualités et ses défauts ( Beaucoup pointeront ses défauts en particuliers ) et d'un autre parce que l'histoire ainsi que son méchant principal sont le point de départ de M.Nolan pour son film the dark knight Rises. DC Comics a profité de l'occasion pour sortir en librairie les 3 volumes massifs d'environ 700 pages chacun ( Les deux premiers sont sortis, Knightend est prévu pour le 11 septembre 2012 ) . Urban-Comics a édité la première partie le 6 juillet et le reste ne tardera pas à suivre. Plus d'informations http://www.urban-comics.com/batman-knightfall-tome-1/

     

     

    rise

     

    Knightfall sorti en 1993 écrit par Chuck Dixon est une épopée d'un an prenant place alors que le super-vilain Bane décide de mettre le chaos à Gotham. Pour ce faire il va tout simplement libérer les prisonniers de l'asile d'Arkham. Batman devra alors faire face à toute une armée de psychopathes armés prêts à mettre la ville à feu et à sangs. Il devra par la même occasion gérer un conflit avec Robin qui souhaite participer à la «  traque » que Batman livre aux criminels ( ici, robin est Tim Drake, en effet Jason mourrait en 1988 de la main, plus précisément du pied de biche même du Joker ).

     

    knightfall

    Cette histoire met en scène plusieurs personnages importants voici les deux principaux si on ne compte pas Batman et Robin.

     

    Tout d'abord, Bane :

     

     

    bane

     

    Fils d'une prisonnière politique de l'île de Santa Prisca ( à l'origine Santa Prisca est sainte romaine, dans Batman cette île est une référence à Cuba et à ses différents dictateurs ) il vivra à l'intérieur d'une prison où il devra poursuivre la peine de sa mère. Au fil des années Bane a acquit une intelligence et une force hors du commun acquise par un entraînement acharné pendant des dizaines d'années. Ainsi il est capable de lire plusieurs langues dont plusieurs mortes ( Ce qui lui permettra d'aider Ras al Ghul à déchiffrer l'emplacement d'un puit de Lazare dans une de ses aventures dans les années 2000 par exemple ) et d’échafauder des plans chaotiques pour mettre à bas ses ennemis.

    Dans cette même prison il sera la «  victime » d'expérimentations scientifiques qui ont pour but de faire des êtres humains améliorés à l'aide d'un poison. Ces expérimentations n'ont jamais marché et Bane sera le premier survivant.

    Plus tard il réussira à s'enfuir de la prison et ralliera Gotham où il fera la rencontre de Batman qu'il aurait selon lui vu dans un rêve. C'est ainsi que sa traque du chevalier noir commencera à l'aide de plusieurs complices.

    Histoire à retrouver dans Vengeane of Bane.

    Bane est un personnage très intéressant car il est loin d'être le cliché de la brute épaisse complètement stupide. C'est en effet un fin stratège qui saura prendre le temps d'éliminer ses adversaires et se montrer seulement quand cela est nécessaire.

    Vous pouvez retrouver Bane au cinéma et dans le jeux vidéo. Tout d'abord dans le tristement célèbre Batman et Robin de 1997 où il est totalement dénaturé et passe pour un imbécile heureux ainsi dans le jeux-vidéo Batman Arkham City où il fait déjà un peu plus preuve d'intelligence sans que ce soit très évident.

    En 2012 ( dans 4 jours exactement ) il est le méchant principal du film Batman the Dark Knight Rise de Christopher Nolan où il semblerai ( en terme psychologique ) s'en tirer avec les honneurs.

     

    Jean-Paul Valley, Azrael

     

     

    azrael

     

    Jean-Paul Valley est le fils de Ludovic Valley assassiné à Gotham. Jean-Paul a été élevé par l'ordre de Saint Dumas pour devenir Azrael. Lui et son alter-égo Azrael joueront un rôle très important lors de la crise déclenchée par Bane et il devra dans une certaine mesure en assumer les conséquences.

    Ajourd'hui Azrael a connu deux séries dont une dans les années 90 qui a duré assez longtemps ( plusieurs années ) et une plus courte d'un an et demi en 2009.

    Pour plus d'informations sur Azrael rendez-vous ici http://www.jeuxvideo.com/forums/1-27-8629207-1-0-1-0-azrael.htm

     

    Que dire de l'épopée Knighfall ?

     

    Contrairement à beaucoup, j'ai vivement apprécié cette saga. Elle est l'occasion de voir ce qu'est une véritable aventure Batman confronté à ses pires ennemis. On a en effet toute une galerie de vilains que Batman a affronté au cours de sa carrière qui sont soudainement relâchés dans Gotham et armés pour répandre le mal sur la ville. Cette partie «  chasse » où l'on voit la déchéance de Batman est très plaisante et on arrive au coup de grâce de l'histoire avec un plaisir non dissimulé. La suite du récit Knightquest et Knightend est aussi de très bonne facture pour peu qu'on ne soit pas allergique à certains personnages. Je ne m'attarderais pas plus sur ces parties pour ne pas dévoiler la suite de l'intrigue mais en quelque mots on peut dire que cela reste globalement de très bonne facture.

    Batman Knightfall est donc une œuvre culte et incontournable pour tous les fans de Batman ou simplement pour les personnes souhaitant découvrir l'univers du chevalier noir plus en détail ou découvrir après le visionnage du film Batman The Dark Knight Rise qui est vraiment Bane.

     

    Cyborgwolf


    votre commentaire