• Aujourd’hui, nous avons le plaisir de vous présenter la toute première (dans l’ordre de réalisation…) interview de Comics-Corps ! Elle mettra en vedette l’une de nos artistes Pop Culture préférées, Lily de Lily’s Factory ! Vous pouvez admirer directement ses œuvres sur son site internet : http://www.lilysfactory.fr/ , les acheter sur sa boutique en ligne : http://society6.com/LilyAgraph/ et enfin suivre son actualité sur sa page Facebook :  https://www.facebook.com/pages/Lilys-Factory/167499810015265?fref=ts ! Au milieu de propos déplacés à propos de boobs, de bière, de zombies et de psychologie de comptoir, nous avons quand même réussi à recueillir quelques propos intéressants, voilà le résumé de cette soirée mouvementée !

    CC : Alors bonjour Lily ! Peux-tu commencer par nous parler un peu de toi, te présenter brièvement ?

    Lily : Alors euh… Lily, gameuse addict depuis ses 4 ans (oui je parle de moi à la 3ème personne), fan de comics depuis ses 10 ans (merci Tim Burton), graphiste, webdesigner, illustratrice, peintre...enfin j’essaie et euh…un rien barrée et fan de zombie. (grand sourire)

    CC : Peux-tu nous expliquer un peu le lien entre Burton et les comics ? (NDLR : oui, chez Comics-Corps, on est lents…)

    Lily : Tout simplement le film Batman. Je suis tombée dessus gamine et j’ai adoré l’aspect noir de Gotham. Bon déjà Tim Burton c’est pas super rose, mais il a réellement réussi à m’imprégner dans l’univers. Oui, déjà petite, le « dark », c’était mon truc.

    CC (Devil-Poulet qui rebondit sur le sujet plutôt) : Le Joker, Jack Nicholson ou Heath Ledger ?

    Lily : Aaaaah là, tu me poses un dilemme. Alors, Jack Nicholson est LE Joker de mon enfance, donc sentimentalement, il gagne un point. Mais le jeu de Heath est juste incroyable. En fait, ce sont deux personnages différents dans le sens où Nicholson représente un Joker assez comique finalement tandis que Ledger montre le vrai côté sombre et psychopathe du personnage.

    CC : On imagine que ça doit être ton vilain préféré ?

    Lily : Et bien…non (rire). Je trouve Harley Quinn bien plus déjantée, elle pousse le vice bien plus loin car elle ne pense finalement plus à elle mais à lui. Et la véritable folie est là à mon sens, se perdre pour quelqu’un d’autre. 

     

    Lily - Harley Quinn
    Lily - Harley Quinn
     

    CC : Pourrais-tu nous parler rapidement de ton parcours, de tes études ?

    Lily : A la base, je voulais être styliste, donc j’ai fait un bac STI Arts Appliqués, où on apprend les différents métiers liés de près ou de loin à l’art. Finalement, une de mes profs me voyait plus graphiste. Je ne connaissais pas, donc je me suis dit « pourquoi pas ? ». Et j’ai fini avec un bts en communication visuelle et deux licences dans la même voie pour finalement passer du print au web.

    CC : Qu'est-ce qui t'a poussé à te lancer dans tes propres créations?

    Lily : Mon meilleur ami et on peut le dire, mentor, Arian Noveir aka Zal, très connu pour ses super-héros Splash. Un jour, on discutait de ses projets et il m’a dit « mais toi, t’es la seule vraie geek que je connaisse, pourquoi tu ne te mets pas au geek art ? » Ca m’a permis de m’épanouir, étant enfermée dans un travail qui ne prête pas tellement à ce genre de sentiments.

    CC : Quelle est l’œuvre que tu as pris le plus de plaisir à créer ?

    Lily : Il y en a beaucoup mais je dirais mes geekettes car elles me représentent bien. Un mashup des genres, gaming/comics/pin up.

     

    Lily - Geekette
    Lily - Duck Raider
     

    CC : Quel est ton support artistique préféré ?

    Lily : Et bien là, tout de suite, la peinture, sur chassis, bois, tissus. Il y a un côté défouloir génial à manier la peinture, gratter, déchirer, c’est grisant (rire)

     

    Lily - Ave Maria
    Lily - Ave Maria
     

    CC : As-tu déjà pensé à illustrer une bd ou un comics ?

    Lily : Oula ! C’est un travail pour les dieux comme Jim Lee ça. Je ne me sens pas le talent pour ça, j’ai trop d’admiration pour certains auteurs comme Jim Lee justement pour me dire que j’en serais capable. Je pense que c’est une passion qui mérite un plein temps pour avoir autant de talent.

    CC : Tu cites Jim Lee, as-tu des « maîtres » spirituels, des artistes dont tu t’inspires ?

    Lily : Le défunt et talentueux Michael Turner, une référence en la matière. Jim Lee et lui m’ont donné envie de « bien dessiner » même si je n’ai jamais réussi à atteindre ce niveau.

    CC : Un comics de Lee en particulier ?

    Lily : Je ne pourrais pas choisir, j’aime tout ce qu’il fait. Mais s’il fallait vraiment choisir, ce ne serait pas un comics, mais une peinture de Batman qu’il a réalisée avec des couleurs d’inspiration fauviste, je suis fan ! Ce mec est juste un génie touche à tout ! On ne s’attend pas à un Batman « coloré » et c’est assez incroyable de réussir à garder son aspect « dark » de cette manière.

     

    Lily - Peinture Batman
    Jim Lee - Batman
     

    CC : As-tu eu, justement, la possibilité de rencontrer des artistes que tu admires grâce à tes œuvres ?

    Lily : Et bien non malheureusement, à part Zal bien sûr ! Mais ça arrivera un jour (rire) En attendant, j’utilise les réseaux sociaux pour suivre leur travail.

    CC : Et s’il y avait un artiste que tu devais rencontrer, ce serait lequel ?

    Lily : Jim Lee en premier lieu ! Sinon, je suis une artiste tout à fait atypique qui a également réalisé des œuvres de pin-up comics, Lora Zombie. J’apprécie beaucoup son travail. Encore plus improbable, Banksy. Sinon, si je pouvais faire revenir les morts, je dirais Dali sans hésitation. Son génie créatif était juste…infini ! En gros, j’aime les gens décalés, avec des idées folles.

    CC : As-tu des conseils pour ceux qui, comme toi, désirent vivre de leurs passions ?

    Lily : Et bien je n’en vis pas encore, ce serait difficile. Mais je pense qu’il ne faut jamais se décourager, prendre les critiques et les utiliser pour s’améliorer, et surtout avoir l’esprit ouvert ! – et ne pas avoir besoin de beaucoup de sommeil.

    CC : As-tu des petits rituels, des manies lorsque tu travailles? De la musique, un endroit, un secret à nous révéler ?

    Lily : Un secret comme son nom l’indique ne se révèle pas ! Sinon un rituel, mmh, pas vraiment en fait, j’ai la capacité de dessiner partout, dans n’importe quelle ambiance. Je croque tout ce que je vois, je m’inspire de tout, d’où l’esprit ouvert.

    CC : Tu as évoqué lors de notre premier entretien, ton aspect geekette. As-tu des préférences en termes de jeux, comics, séries ou films ?

    Lily : Je suis beaucoup de séries, les récentes American Horror Story, Walking Dead – même si je préfère les comics – Dexter, Game of Thrones, les indémodables Simpsons, South Park, American Dad. Niveau film, j’aime bien Une Nuit en Enfer mais mon préféré, le seul, l’unique, Sin City, magique ! Il est beau en tout point, une perle, un graphisme sublime, des histoires prenantes, des p*tes décapitées, que du bon !

    CC : Si tu devais être une super-héroïne, qui choisirais-tu ?

    Lily : Catwoman. On ne sait pas dans quel camp elle joue, j’aime ce genre de personnage ambigu. 

     

    Lily - Catwoman
    Lily - Catwoman
     

    CC : Une super-vilaine ?

    Lily : Euh…Poison Ivy ? (rire) Nooooon Harley Quinn !

    CC : Pour finir, quels sont tes projets pour l’avenir ?

    Lily : Conquérir le monde Minus ! Ah non, ça c’est pour encore plus tard (rire) Et bien mes projets professionnels déjà, monter ma boîte, un beau projet. En parallèle, continuer mon travail artistique, tant bien geek que…non geek (rire) Je ferai surement un tableau sur le geek art bientôt, enfin j’en ai déjà fait un sur le gaming mais il en faut un comics sinon je ne me sens pas complète (rire)

    Et voilà la fin de cette interview super cool ! Tout d’abord un grand merci à Lily qui a réussi à survivre à cette soirée malgré notre lourdeur et notre humour plus que douteux, tout ça sans jouer la star froide et hautaine ! Je crois que je peux parler au nom de tout le monde en disant que nous avons passé une excellente soirée en sa compagnie. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à ses œuvres ! Et pour finir sur une touche artistique, voici celle que je préfère ! Enjoy !

     

    Lily - Flash's Shadow
    Lily - Super Heroes Shadows : Flash
     
     
     
    2xR

    votre commentaire
  • A l'occasion de la première édition de la PCE (paris comics expo) en octobre dernier, des artistes de renom étaient disponibles en dédicace.

    IMG_1127
    Dédicace de Olivier Coipel sur le TPB de Thor
     
     
    IMG_1128
    Dédicace de Sean Murphy sur le premier numéro de Punk Rock Jesus 

    votre commentaire
  •  

    Bon après les paroles, les actes ! On fait pas de la politique ici !

    <o:p></o:p>

    Je pouvais pas écrire la news d’intro puis vous laisser alimenter la rubrique .<o:p></o:p>

    Je vous présente donc les 5 Skecths que j’ai en ma possession tous acquis sur l’année 2012. <o:p></o:p>

    Bon visionnage et j’attend les votres avec impatience .<o:p></o:p>

     

       DSCN3541

    Talon/Ergot issu de Batman (V2 2011-aujourd’hui) par Rafael Albuquerque , obtenu au Comic Con Paris en 2012.

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    DSCN3537

    Joker « 2013 » par Jock obtenu à la Paris Comic Expo de 2012.


    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    DSCN3540

    Batman par Ivan Reis obtenu au Comic Con Paris en 2012.


    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    DSCN3543

    Batman « unmasked » par Yannick Paquette obtenu au Comic Con Paris en 2012.


    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    DSCN3536

    Thomas McKael issu de Punk Rock Jesus par Sean Gordon Murphy à la Paris Comic Expo de 2012.


    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    P.S : Yannick Paquette sera au Lille Comic Festival le 6 et 7 avril. Allez le voir c’est un super gars et francophone en plus ! Sachant ça vous n’avez plus d’excuse !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Stefok


    votre commentaire
  •  

    "-Salut tout le monde !
    -Bonjour docteur Nick "

     

    Aujourd'hui samedi ,nouvelle rubrique sur Comic-Corps ! 

    En effet après quelques salons , conventions , festivals (etc appelez ça comme vous voulez !). Nous commençons (au sein de la redac) à amasser pas mal de sketchs ou autres dédicaces (encore une fois c'est comme vous voulez). C'est donc tout logiquement que nous avons décidé de faire une rubrique où tout le monde pourras publier ses sketchs , dédicaces ou commissions (voire même planches originales !).

     

    Alors un sketch qu'est ce que c'est ? 
    Un sketch est en général un crayonné que réalise un artiste lors des conventions , ce sketch est souvent gratuit mais nécessite de longues heures d'attente ou alors la présentation durant un créneau de temps plus ou moins long , qu'on appelle "temps de free sketching" . La qualité est variable en fonction de l'implication des artistes mais surtout de leur capacité à retranscrire au maximum le dessin fini (Tel qu'on le voit dans nos lectures) dans un crayonné faut en 5 minutes.
    Certains dessins sont plus détaillés , on peut les obtenir en gagnant à des tirages au sort . Le nombre de demandant étant plus restreint , l'artiste peut donc prendre son temps et s'appliquer d'avantage dans le dessin (quelques couleurs au feutres , de l'ombrage, plus de contraste noir et blanc etc.).
    Il a ensuite les commissions que l'on demande à un artiste sur différents jour de salon , les commissions sont payantes et les prix varient en fonction de la notoriété de l'artiste et du dessin demandé (buste , tête , plein pied). En général on peut tabler entre 20€ et plusieurs centaines d'euros !

    Dans cette rubrique nous allons donc vous présentez nos sketchs ,qui sont en petit nombre (pour le moment seulement !), mais dont certains sont superbes. 
    Mais ce n'est pas tout puisque dans cette rubrique nous vous proposons de nous présentez vos sketchs ou autres dédicaces reçues afin de monter une véritable galerie de sketch ! Comic-Corps ouvre donc sa première rubrique participative et on espère tous bientôt recevoir vos sketchs. 
    Pour cela je vous demande de m'envoyer vos dessins sur le Facebook du site ou sur l'adresse mail : comics-corps@live.fr . Vous nous enverrez votre dessin , accompagné , du nom du perso , de l'artiste l'ayant réalisé , du lieu et de la date de la convention où vous l'avez obtenu et enfin votre prénom (ou un pseudo si vous préférez garder l'anonymat).

     

    Premier article avec des sketchs à venir très rapidement ...

     

     

    Stefok


    votre commentaire
  • Aujourd’hui j’ai décidé de vous présenter un projet fort intéressant : « des comics et des artistes ». Nommé en VO «  Leaping Tall Buildings : The Origins of American Books », cet ouvrage nous livre des portraits de dessinateurs et scénaristes de comics. C’est Christopher Irving qui a écrit les textes accompagnant les photos de Seth Kushner.

    En Fance le livre va être édité par la petite société d’édition Muttpop qui a déjà publié Culture Légo. Le financement se fait jusqu’au 17 avril grâce au Crowfunding sur le site Ulule que vous pouvez consulter à cette adresse  

    Qu’est ce qu’un site de Crowfunding (financement participatif) ? C’est en général un site permettant aux internautes de financer un projet Le plus connu est Kickstarter et en France nous avons Ulule. En échange de ce financement, chaque personne ayant participé recevra des avantages comme des goodies ou des bonus dans le cas d’un financement de jeux-vidéo. A l’occasion de la création du projet,  nous avons eu la chance d’interviewer Nicolas Forsans.

    Tout d’abord peux-tu te présenter et présenter Muttpop à ceux qui ne connaissent pas ?

    Muttpop existe en France depuis 2008, c’est que nous ne sommes plus tout jeune en fait. A l’époque nous éditions des artoys. Nous avons commencé par faire Titeuf, Lou ou Captain Biceps. Il y a eu aussi Molly d’Oban Star Racers, une superbe série franco-japonaise.  La société a lancé l’année dernière une ligne d’édition. Le premier livre, Culture LEGO a très bien marché, ça nous a conforté dans l’idée de poursuivre dans l’édition de livres malgré une conjoncture un peu compliqué en ce moment pour créer des structures éditoriales nouvelles et publier des livres qui ne passent pas inaperçus. Notre créneau c’est de faire des beaux livres et de faire des choix très stricts. En gros nous n’avons pas le droit à l’erreur mais ça nous va.

    Pourquoi avoir choisi d’éditer ce livre plus qu’un autre ?

    C’est une chance de devoir choisir très précisément ses ouvrages en fait. Chaque ouvrage doit générer un coup de cœur bien sûr, c’est le cas de ‘Des Comics et des Artistes’. En manipulant la version originale c’est difficile de ne pas ressentir une forte attirance pour l’objet, c’est du bel ouvrage. Vous ouvrez le livre et les superbes photos de Seth Kushner vous explosent à la figure. Jamais vous n’aviez vu vos artistes mis en scène de cette manière. L’autre personnage fort de ce livre c’est la ville de New York. Si vous aimez cette ville, vous aimerez ce livre. Et pour ceux qui ne la connaissent pas encore c’est un petit bout de New York que vous emporterez chez vous.

    Il faut enfin une cohérence éditoriale dans nos choix. Pour le coup après avoir publié un livre sur la culture LEGO, explorer une autre facette de la culture pop actuelle paraissait un bon enchainement.

    Qu’est ce qui t’a poussé à choisir  le Crowfunding pour la publication de cet ouvrage ?

    C’est un modèle économique qui permet de soulager la trésorerie d’une société comme la notre qui n’a pas des moyens considérables. En proposant une édition collector en avance, nous testons le livre et nous trouvons des acheteurs avant même de le fabriquer c’est une chance. Et puis au delà de cet aspect économique, travailler très en avance sur une édition collector nous permet de créer le buzz pour la version courante dans quelques mois en créant une sorte de frustration pour ceux qui n’auront pas participer à cette campagne de souscription. Enfin le crowdfunding permet de se faire plaisir en proposant des formules de souscriptions originales, comme celle que nous proposons d’acheter une entrée au Comic’Con de New York en Octobre prochain.

    Peux-tu expliquer brièvement quels sont les avantages dont bénéficieront les personnes qui soutiennent ce projet ?

    Je le redis cette édition est faites pour faire plaisir aux participants. Le nom de chaque souscripteur sera imprimé dans le livre pour l’éternité ou presque, c’est quand même quelque chose. Ensuite les participants auront en bonus un portfolio de photos qui mettra encore plus en avant le formidable travail du photographe.

     

    Existera-t-il une version « basique » de ce livre ? Ou bien sera-t-il simplement disponible en version collector ?

    Oui elle sortira à la rentrée. Basique c’est peut être un peu fort. La couverture sera différente mais le contenu restera le même. Elle sera très belle mais moins classe que la couverture blanche de l’édition collector. Si nous réunissons assez de souscripteurs pour l’édition collector, celle ci sera imprimé à 500 ou 600 exemplaires maximums et ne sera jamais réimprimée.

    As-tu eu la possibilité de discuter avec l’auteur du livre ou le photographe ?

    Oui j’ai pu discuter avec les 2. Ils sont très accessibles et particulièrement motivés par l’édition française qui si je ne m’abuse sera la première à paraître hors des USA.

    Si tu devais retenir 2 portraits en particulier, lesquels choisirais-tu ?

    J’aime beaucoup celui de Denis O’Neil qui raconte comment en tant qu’éditeur chez DC Comics il a fait des choix qui ont mené à faire confiance à une nouvelle génération d’artistes pour être plus en phase avec le public de l’époque. Quelques mois après sortait le Dark Knight de Miller, j’aime bien qu’on me raconte comment ça se passait en coulisses. Et puis je retiens aussi celui d’Harvey Kurtzman que je ne connaissais pas bien en fait. Un fou à la créativité très contagieuse et une vie incroyable que je vous invite à découvrir dans les premiers portraits du livre.

    Quels sont tes projets pour l’avenir ? D’autres éditions ? Des figurines d’une nouvelle licence ?

    L’objectif pour Muttpop est de sortir un livre par semestre pas plus. Le prochain sera à nouveau consacré aux briques LEGO pour la fin d’année et si tout se passe bien le suivant parlera de Zombies. Question toy, nous avons été sollicités pour adapter un célèbre personnage de notre enfance en Artoy. Je croise les doigts pour que le projet se fasse.

    Un dernier mot pour la fin ?

    Celui de Stan LEE bien sûr.

    Nuff’SAID.

    ---

    On remercie Nicolas qui a accepté de répondre à nos questions et on souhaite bonne chance à Muttpop pour l’édition de ce livre qui on l’imagine trouvera son public. En attendant n'hésitez pas à visiter la page de financement ici même  et à participer au financement !

    Cyborgwolf

    votre commentaire