• Before Watchmen: Rorschach #1

     

    BW_RORSCHACH_1

      Rorschach #1, Aout 2012 - DC Comics - 4$

     

    Commençons par un peu d'histoire. 1986, sortie d'un comic-book qui va révolutionner le genre. Scénarisé par Alan Moore et dessiné par Dave Gibbons, Watchmen boulverse les codes du super-héro. L’œuvre devient rapidement populaire, acclamée par le public et la critique, et s'impose comme un des meilleur « graphic novel » de tous les temps.

    Petit bémol : suite à un tour de passe-passe à base de petits caractères sur les contrats, Moore n'a jamais rien touché sur son œuvre et c'est DC qui a tout empoché.

     

    watchmen-comic-book

     

    25 ans plus tard.

    Début février, DC faisait jazzer dans les chaumières en annonçant une préquelle à l’œuvre de Moore. Légitimement, des voix se sont élevées contre cette décision, critiquant une politique purement commerciale de la Distinguée Concurrence. Le maître lui-même s'exprime sur le sujet, avançant que les plus grandes œuvres littéraire n'ont jamais eu besoin de préquelle ou de suite.

    La communauté de lecteurs se scinde en deux, les pro et les anti-Before Watchmen.

    Concrètement, BW est composé de 7 mini-séries de 4 ou 6 numéros (une série par personnage : Ozymandias, Rorschach, Silk Spectre...) et d'un épilogue. Chaque série est scénarisée et dessinée par un duo d'auteurs/dessinateurs. Et quand on voit la batterie d'artistes qui travaillent sur la préquelle, on se dit que DC n'y est pas allé avec le dos de la main morte. Citons au hasard J. Michael Straczynski, Darwyn Cooke, Brian Azzarello, Andy Kubert, le désormais regretté Joe Kubert...

     

    before-watchmen-comics

    Bien entendu, Rorschach est un des plus attendu au tournant. Scénarisé par Brian Azzarello et dessiné par Lee Bermejo, autant dire qu'on en attendait pas moins pour un des personnage les plus emblématique de l'univers des comics.

    Après une première lecture, le constat est mitigé. Mes attentes étaient-elles trop grandes ? Le fait est que le récit se lit très bien, très vite, mais ne nous apprend strictement rien sur le passé de Rorschach. Là ou les Minutement présentaient une équipe révolue, ou Silk Spectre revenait sur son passé teinté de hippisme (de la communauté hippie hein, pas des courses épiques !), Rorschach pourrait tout à fait se dérouler dans l'histoire « normale » de Watchmen.

    Le schéma est le même que dans l’œuvre de Moore : une histoire de meurtre, Walter qui chercher l'assassin, des bastons et des membres qui se brisent. Certes, c'est le minimum qu'on attendait, mais vraiment le strict minimum. On m'aurait pas dit que je lisais du Before Watchmen, ce premier numéro aurait très bien pu être « Que fait Rorschach quand il ne fait pas partie des Watchmen ». Le seul indice de temps que l'on ait est la date sur son journal : 1977.

     
    prv13286_pg1

    L'intérêt du titre, puisqu'il y en a quand même un, est l'enquête. Notre justicier a affaire à un tueur en série, « The Bard », et va explorer la « basse ville », les quartiers mal famés. Le décors sert très bien l'art de Lee Bermejo qui livre un travail que je trouve magnifique. Classique, certes, mais magnifique. Le découpage des cases est assez dynamique et sert bien un titre qui fait la belle part aux scènes d'actions.

    Malheureusement, moi qui espérait beaucoup en découvrir plus sur le passé et l'enfance à proprement parlée du rouquin, nenni nenni. L'histoire est intéressante, certes, mais aurait pu l'être infiniment plus.

     
    prv13286_pg3

    Enfin, on retrouve à la fin, comme dans chaque numéro, l'équivalent des « Tales of the Black Freighter ». Si Moore en faisait une mise en abyme intelligente qui reflétait l'histoire, le « Curse of the Crimson Corsair » n'est en rien inséré dans le récit et m'a simplement ennuyé. Cela présente certainement un intérêt quelconque pour ceux qui liront chaque numéro de Before Watchmen, à voir lorsque la série paraîtra en HC.

     

    Il est difficile de juger sur un premier numéro. On est dans quelque chose de classique, on retrouve le Rorschach qu'on connaît, mais c'est justement ça le problème. J'aurais voulu voir quelque chose de nouveau, être surpris par ce qu'Azzarello aurait pu m'apprendre sur le personnage.

    J’attends tout de même la suite (parce que j'ai déjà payé le reste, certes...). Le prochain numéro constituera déjà la moitié de la mini-série qui n'en compte que 4, espérons donc qu'on aura droit à un tournant scénaristique. A lire pour les fans hardcore du personnage, ou les complétistes qui veulent toute la série en single.  

    DevilPoulet


  • Commentaires

    1
    Ano
    Jeudi 30 Août 2012 à 19:10
    Traitre!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :