• Punk Rock Jesus #2

     

    Punk Rock Jesus #2/6 - Août 2012 - 3$ Vertigo

     

     

    Attention, chef d’œuvre

    Je vous invite à lire également ma review du premier numéro ici  L'article est garanti 100% sans spoiler.

     

    wpid-punk-rock-jesus-2-of-6-5668-p

    Le mois dernier, nous avions droit à un nouveau titre. Publiée chez l'éditeur indépendant Vertigo, la série raconte le lancement d'un show de télé-réalité qui met en scène le clone de Jésus Christ et sa mère. Le premier numéro avait le mérite, en plus de poser des bases solides et d'introduire comme il se doit les personnages, de faire avancer l'histoire assez vite, de fournir énormément de détails sans pour autant étouffer le lecteur.

     

    Le numéro 2 se déroule 6 mois après les événements. Les New American Christians continuent de manifester leur opposition, Thomas est toujours garde de la sécurité, et Slate est toujours le beau salaud qu'on connaît désormais.

    Sean Murphy continue de développer ses personnages. On en apprend un peu plus sur le passé de Thomas, sur ses motivations et ses convictions. Réellement, sa psychologie est approfondi. S'il apparaissait comme un gorille insensible et muet, son rôle dans le programme J2 ne le laisse pas indifférent aux événements et aux tournants que prend l'émission.

     

    Punk-Rock-Jesus_2_Panel

    On retrouve également Gwen, la jeune vierge qui fut la mère porteuse. Si elle était assez effacée et réservée dans le numéro un, c'était certainement pour mieux nous en foutre plein la vue. Son caractère évolue, on sent la pression du show qui la porte à bout de nerfs.

     

    Ce numéro voit aussi le vice poussé à son paroxysme. Audience, manipulation, harcèlement, si on savait que la télé-réalité n'est pas un monde de bisounours, Murphy arrive à nous impliquer plus que jamais dans les événements. Le trio Thomas/Gwen/Sarah Epstein est réellement attachant, et on adore détester le producteur.

     

    Murphy à un talent indéniable pour l'écriture et le développement des personnages, mais aussi pour le dessin, puisqu'il assure tout. Je répéterai ce que j'ai déjà dit, mais c'est absolument magnifique. Le titre est en noir est blanc, mais chaque expression, chaque sentiment est incroyablement bien rendu. Les décours fourmillent de détails tout en laissant les éléments importants ressortir, le découpage des cases et des pages rend le tout très dynamique, et Murphy peut même composer dans un registre attendrissant sans tomber dans la facilité et le cul-cul.

     

    5391
    Vous pouvez le dire, c'est absolument magnifique. Et avec les dialogues, je peux vous assurer que ces deux pages relèvent du pur génie.

    Enfin, et comme au premier numéro, le cliffhanger final laisse prévoir quelque chose de grand et de magnifique.

    Je ne vais pas développer plus cette critique, le meilleur moyen est de vous lancer vous même pour voir l'étendue de l’œuvre. Si vous le trouvez, jetez vous sans hésitation sur le #1. 3$ seulement pour 32 pages sans pub. Si je ne devais lire qu'une seule série cet été, ce serait Punk Rock Jesus. 

     

    DevilPoulet


  • Commentaires

    1
    Blutok
    Jeudi 23 Août 2012 à 14:53
    " Murphy à un talent indéniable pour l'écriture et le développement des personnages, mais aussi pour le dessin, puisqu'il assure tout." 
    Bah c'est un dessinateur habituellement, donc il a un talent "surtout" pour le dessin. Sinon bonne critique pour une bonne mini série, un Jesus  badass, un ours polaire, Sean Murphy....
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :