• [Telltale] The Walking Dead the video game

    Adapter une œuvre sur un support quel qu'il soit est une tâche difficile. Les fans en attendent souvent trop et les personnes en charge de cette adaptation ne sont en général pas à la hauteur. Ce fut le cas avec la vieille série Smallville sur CW ou plus récemment avec Arrow qui en plus de ne pas respecter l'univers d'origines se paient le luxe d'êtres de mauvaises séries.

    The Walking Dead fait déjà l'objet d'une adaptation en série télé d'assez mauvaise qualité ( malgré des audiences phénoménales et une saison 3 de meilleure qualité ). Il était donc normal que lors de l'annonce par Telltale d'un jeu basé sur la franchise TWD, les joueurs s'attendent au pire. Le studio étant surtout connu pour ses jeux Jurassic Park et Retour vers le futur, deux jeux catastrophiques. TWD the Game est sorti en dématérialisé sur toutes les plate-formes dont smartphones en 5 chapitres faisant office d'épisodes à la manière d'une série. Le jeu est intégralement en anglais, que ce soit les dialogues ou les sous-titres. Cependant sur PC vous pourrez trouver des traductions amateurs avec des tutos pour les incorporer au jeu.

    L'histoire commence alors que le personnage Lee Evrett est emmené en prison dans une voiture de police. Pendant le trajet, l'officier et lui discutent du motif de son incarcération, le conducteur renverse un piéton qui se trouve au milieu de la route et la voiture dans laquelle se trouve les deux hommes termine dans le fossé. Après avoir réussi à s'extirper de la voiture, Lee s'enfuira dans une maison semblant abandonnée alors qu'il est poursuivi par plusieurs zombies. Dans cette maison Lee va rencontrer une petite fille du nom de Clementine cloîtrée dans sa cabane en bois dans l'arbre de son jardin. Lee et Clementine vont s'enfuir pour tenter de survivre dans un monde où les zombies ne sont pas forcément les plus dangereux. Ce voyage sera l'occasion pour eux de faire de nombreuses rencontres qu'elles soient amicales ou non.

    D'un point de vue technique, Telltale a opté pour le cell-shading. Ce choix s'avère au final plutôt judicieux pour une adaptation de comics. Il est en effet plus simple d'adapter une bande dessinée à l'aide d'un style « cartoon ». De plus, ce choix artistique permet au studio de ne pas reculer sur la violence de certaines séquences. Que ce soit envers des zombies ou envers des êtres-humains, il arrivera n moment où on se dit que cela ne serait probablement pas passé avec un parti prit réaliste.

    Coté reproche on peut noter quelques ralentissements qui peuvent s'avérer fâcheux lors des quelques scènes d'actions. Il n'est pas rare que l'on doive affronter un zombie et que l'image freeze pendant 3 longues secondes ce qui aura pour effet de faire paniquer le joueur.

    Coté gameplay le jeu se présente comme un Point and Click qui lorgne plus vers le récit interactif. Le personnage est en interaction avec certains éléments du décors mais les « puzzles » ne sont jamais vraiment développés. Le jeu nous aide très fortement à trouver les objets et leur utilisation. Ce gameplay est un prétexte pour faire avancer l'histoire. L'essentiel des actions du joueur seront des choix lors de dialogue.

    La priorité n'étant pas le gameplay, on sent que le personnage est rigide et un peu lourd. Le jeu possède de nombreuses QTE qui prennent le plus souvent place lors des rencontres avec les zombies ou lors des affrontements humains. Là encore cela reste simpliste : On martelle un bouton, on dirige le curseur vers l'endroit où on l'on souhaite viser et on tire d'une simple pression de bouton.

    La deuxième partie de gameplay tranche radicalement avec le coté action du jeu et se situe au niveau des discussions. Pendant certains dialogues entre les différents personnages, le jeu demandera au joueur de choisir des réponses. Ces réponses doivent souvent être données assez rapidement et influenceront certains événements prenant place dans l'histoire. Les choix de certaines phrases ou simplement de petites actions sont la force de The Walking Dead. Le joueur sera amené à prendre des décisions déchirantes dans le seul but de protéger Clementine ou les autres membres du groupe. Seulement, il n'est pas question de faire des choix « de joueur » mais plus des choix moraux. On essaye pas de gagner quelque chose ou de faire un score, mais bien de protéger les gens dont on a la charge. Le joueur est donc mit face à ses responsabilités et devra assumer chacune de ses décisions.

    Afin de renforcer le coté moral des choix du joueur, Telltale a mit à la fin de chaque épisode le pourcentage de joueurs ayant choisit une solution ou une autre lors des choix cruciaux. Cela révèle que même un joueur qui se croyait juste dans ses décisions peut au final s'être comporté comme un monstre dans une situation extrême.

    La durée de vie est d'à peu près quatre heures pour chaque épisode, le dernier étant la seule exception de 2 heures.

            

    Mais un bon jeu ne serait rien sans un bon scénario. Et dans ce domaine, The Walking Dead fait très fort. Ce n'est pas l'histoire en elle même qui est grandiose ( après tout nous somme face à un cas déjà vu de survie en territoire zombie (!) ) mais surtout la relation entre les différents personnages et en particulier celle entre Clementine et Lee. Tout au long du jeu on ressent l'attachement de Lee pour cette petite fille qu'il tentera par tous les moyens de protéger. Leur relation évolue au fil du temps et un Lee autant que le joueur aimera la petite fille comme son propre enfant. Un véritable travail a été fait sur l'écriture des dialogues et les doublages renforçant l'attachement que l'on a pour les différents personnages. Ainsi Clementine n'est jamais vraiment énervante et ne sera pas non plus un boulet comme les enfants ont pu l'être dans certains jeux-vidéos. Ici on veut l'aider et la mettre en sécurité face à un monde toujours plus hostile.

    D'autres personnages font leur apparition au cours du jeu, et leurs interactions avec Lee et la petite fille sont encore une fois plutôt justes et bien écrits. Ce n'est jamais surjoué et on se prend à aimer ou détester les uns et les autres. L'émotion est donc une part importante du jeu et le joueur ne manquera pas d'être face à des situations déchirantes qui ne laisseront pas les joueurs indemnes. L'OST du jeu est aussi à mettre en avant, elle apporte beaucoup à l'ambiance du jeu et parfois l'absence de musique renforce certaines situations dramatiques.

    The Walking Dead a été sacré jeu de l'année 2012 au Video Games Awards et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est totalement mérité. D'une justesse d'écriture saisissante avec des personnages attachants ou détestables, The Walking Dead the Game réussi là où la série avait échouer : nous faire éprouver de l'empathie pour certains personnages, s'inquiéter pour eux et ressentir de la tristesse face aux drames qui peuvent survenir. On pourra toujours reprocher au jeu son gameplay très basique voire inexistant, que le jeu souffre de ralentissements ( dont la plupart ont étés supprimés grâce à un patch récent ) et que les finitions graphiques ne sont pas parfaites mais au final on pardonne assez facilement ces défauts. Pour un prix d'environ 20€ il serait presque criminel de passer à coté du jeu de l'année 2012.

    Cyborgwolf


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :