• The Amazing Spider-Man #692

    AmazingFantasy15Cette année Peter Parker fête ses 50 ans de métier de super-héros. C'est en effet en juin 1962 ( et pas août ) que l'homme araignée faisait sa première apparition dans le comic book «  amazing fantasy » #15 dont la couverture est aujourd'hui très connue et même souvent parodiée ( on pense à la parodie de Deadpool ).

     

     

     

    C'est en août (!) que Marvel a décidé de fêter l'anniversaire du tisseur en sortant un numéro spécial plus long que d'habitude. Ainsi pour le numéro 692, The Amazing Spider-Man contient 3 histoires différentes. La première reste dans la continuité à l'inverse des deux autres.

    À l'occasion de cet anniversaire, Marco Martin ( Daredevil avec Mark Waid, Batgirl Year One … ) a réalisé 5 sublimes couvertures variants reprenant 5 périodes marquantes de la vie de Peter Parker.

     

    detail (1)

    The Amazing Spider-Man #692

     

    Ce numéro se divise donc en 3 parties qui sont 3 histoires différentes ( dont 2 à l'époque actuelle ). Alpha, Spider-Man for a night et enfin Just Right.

    Point of origins :

    prv12829_pg2

    Dans cette première histoire, Peter Parker a décidé de montrer au monde les résultats de ses recherches sur une particule qu'il nomme lui même la Parker Particule. Pour cela une classe de lycéens est invités dans le laboratoire pour assister à une démonstration de Peter.

    Dans cette classe se trouve le jeune Andy Maguire, souvent à l'écart de sa classe où personne ne le connaît réellement. Il n'est pas vraiment « geek » comme l'était Parker, mais cela n'empêche pas qu'il ne se sent pas proche des autres. Au cours de la démonstration de Peter, Andy est touché par un rayon qui va lui changer la vie. Il obtient des super pouvoirs d'une puissance inimaginable. Peter Parker se sentant ( et il l'est forcément ) responsable de l'état d'Andy, devient alors son mentor ( après des péripéties que je laisse le lecteur découvrir ).

     

    On a donc ici une histoire qui change totalement la vie de Spider-Man ( d'ailleurs Parker n'est pas du tout le « héros » de ce récit, chose paradoxale pour un numéro anniversaire ). Alors que depuis un certains temps parker vit seul et fait ce qu'il veut à son travail, il commence ici à avoir des responsabilités.

    Que dire ? Les pages s'enchaînent bien et c'est assez intéressant bien qu'ultra classique ( on dirait presque une version «  season one » de Spider-Man ). La différence entre Alpha et Parker est bien notable ( trop peut être ? ) et on sent que la « cohabitation » va être un peu difficile.

    Le seul reproche à faire à cette histoire est le prétexte quasi « bidon » qui est donné pour justifier que ce soit Parker qui devienne le mentor d'Alpha. Mais sinon, cela reste de bonne facture.

     

    Spider-Man for a night :

    L'histoire prend place directement après le Amazing Spider-Man 50 dans lequel Parker décide d'abandonner le costume d'homme araignée. Ici un petit délinquant récupère le costume qu'il trouve dans une poubelle et décide de le mettre pour commettre des délits. C'est un récit assez «  puritain » dans l'âme qui colle bien au personnage de Spider-Man il y a quelques décennies. Spider-Man ne doit pas faire le mal car c'est un héros.

    Bien que ce passage soit assez court, cela reste une lecture sympathique avec deux dernières pages plutôt touchantes.

     

    Just Right :

    On a tous un mauvais jour, un jour où tout va mal et où on se dit que rester au lit est la seule solution. C'est le cas de Parker dans ce récit où tout et fait pour le faire craquer.

    Mais il va alors rencontrer un jeune garçon qui semble être un de ses fans. Avec lui il va passer une journée un peu différente de son quotidien.

    Cette histoire possède deux points forts : Tout d'abord c'est vraiment drôle. Les mésaventures de Parker au court de sa journée sont vraiment drôles et on a presque pitié pour lui au bout d'un moment.

    Le second point est le jeune fan de Spidey. Il rappelle un peu ce membre de la famille ou nous même quelques années auparavant. Possèdant un t-shirt de Spider-Man ou un autre goodies, parfois un peu menteur pour tenter de se faire accepter comme tous les enfants le font à un moment ou un autre. Bref ce personnage, c'est nous, et du coup on est prit d'affection pour ce récit qui est quand même touchant en plus d'être drôle.

     

    Pour les 50 ans de Spider-Man, Marvel s'est donné les moyens avec les 3 histoires de ce numéro 692 qui ferait presque office de hors-série. À travers ses récits on a la preuve d'amours que les différents auteurs ont pour le tisseur, et on se souvient que nous aussi on l'aime toujours autant depuis qu'on est gamins. En bref, ce numéro est une réussite que l'on ne peut que conseiller !

    Cyborgwolf

     

    1960s1

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :