• The Walking Dead 3x11 - I ain't Judas

    Après un épisode 10 frôlant le pathétique, The Walking Dead «  On AMC » nous revient cette semaine. Toujours par soucis de clarté la review ne sera pas chronologique mais basée sur la prison et Woodbury. Je ne rappellerais pas que cette review contient des spoilers, donc je vous conseille de le regarder avant de la lire.

    On reprend donc l'histoire juste après l'attaque du gouverneur en pleine dispute dans la prison : Le groupe doit-il rester ou non ? C'est à cette occasion qu'une confrontation directe va avoir lieu entre Rick et Hershel. Cette dispute amène une petite discussion entre Carl et son père. Rick doit-il abandonner son rôle de leader au sein du groupe ? C'est en tout cas ce que pense Carl.

    Il n'y a pas grand chose à dire si ce n'est que l'on voit Hershel s'affirmer. Il passe en effet de l'alcoolique pathétique de la saison 2 à quelqu'un qui tient tête quand il le faut. Et c'est déjà mieux amené que la semaine dernière où il ne semblait être que la copie de Dale. Ici son coup de gueule semble déjà plus authentique que d'habitude.

    De retour à Woodbury Andrea semble comprendre les manigances du gouverneur et décide donc qu'il est temps de partir car elle ne veut pas que ses amis soient blessés. Elle va faire part de ses plans à Milton qui va bien entendu tout avouer au gouverneur (est-ce étonnant ? ) mais contrairement à ce que l'on croit il va lui dire qu'aider Andrea n'est pas une mauvaise idée.Elle s'enfuit donc avec l'aide de Milton qui va l'aider à capturer un zombie pour passer à travers les différentes hordes sans se faire mordre. En accomplissant cette tâche ils rencontreront le groupe de Tyrese qui avait été viré de la prison par Rick la semaine dernière. Le groupe va se retrouver à Woodbury accueillit par le gouverneur en personne.

    Toujours inintéressante cette partie n'est là que pour montrer qu'Andrea est la plus grosse cruche de toutes la série. Elle se comporte comme une girouette qui ne comprend absolument rien aux événements en cours. Si l'écriture du personnage était à la hauteur, hélas ce n'est pas le cas. Au fil des épisodes Andrea devient de plus en plus insupportable et c'est vraiment dommage quand on voit ce qu'elle devient dans le comics.

    Fait intéressant et assez étonnant : Le groupe de Tyrese à Woodbury. On peut y voir une volonté des scénariste de s'opposer totalement au comics. En effet ( il y a prescription maintenant ) dans le comics Tyreese est fidèle à Rick et son groupe dès le début et va même combattre à ses cotés lorsque le gouverneur décidera ( dans la scène la plus badass existante ) d'attaquer la prison. Ici c'est tout le contraire qui semble arriver et ma foi, c'est intriguant mais pas dénué d'intérêt. Cela donne au moins envie d'en savoir plus sur la suite.

    Pendant ce temps à la prison Glenn suggère que garder Merle dans la prison est une mauvaise idée. Hershel va prendre la défense de Rick en expliquant que les « talents » de Merle pourraient-être utiles si jamais le gouverneur revenait à la prison. Hershel plus tard ira discuter avec le redneck.

    Il faut l'avouer, les dialogues de la série sont très souvent ratés. Trop longs, trop mal joués et souvent là pour faire défiler les minutes ils n'arrivent au final qu'à exaspérer le spectateur. Pourtant ici on arrive à être intéressé par ce qui se dit. Est-ce parce que Merle est présent ? Très certainement, mais ça n'empêche pas que cela reste plutôt regardable. La suite de l'épisode où il discute avec Michonne en est d'ailleurs la preuve. L'acteur est très mauvais lorsqu'il s'agit de faire le fanfaron ( dans l'épisode 10 il était exaspérant ) mais dans des moments sérieux son jeu d'acteur est plutôt convainquant. Sa manière de raconter ce que fera le gouverneur lorsqu'il retourna à la prison pourrait presque nous convaincre que celui-ci est effectivement un monstre.

    Et puis alors que tout allait bien, arrive Andrea qui est accueilli comme il se doit par Rick. Pour les membres du groupe il reste à savoir si Andrea est digne de confiance et si elle peut rester. Cette scène est plutôt étrange pour plusieurs raisons. Rick a accepté Merle. Aussi utile qu'il soit Merle a tabassé Glenn, n'a pas bronché lorsque le gouverneur a presque violé Maggie, et a tiré sur Rick est son groupe. Andrea n'a été que la cruche de base sans vraiment savoir que Rick avait été à Woodbury. De plus Michonne pourrait très facilement plaider en sa faveur. La réaction de Rick n'est donc pas très logique et on en viendrait presque à être de son coté. Le dialogue entre Andrea et Michonne est aussi intéressant car cette dernière n'hésite pas à être grinçante et le jeu d'acteur inexistant de l'actrice correspond bien à la situation. Finalement Andrea retourne à Woodbury en changeant donc encore une fois d'avis.

    Le gros point faible de l'épisode est sa dernière scène : Une chanson. Cela ne passe absolument pas dans une série censée être pleine de tension de drames et d'horreur. On a l'impression que tout d'un coup les malheurs peuvent-être oubliés et que tout va bien. La musique de fin vient d'ailleurs appuyer ce sentiment.

    Au final c'est avec un sentiment mitigé que l'épisode se termine. Beaucoup moins mauvais que les deux précédents ( ce qui n'est pas difficile ) il reste quand même très lent. Cette lenteur qui se voit depuis la saison 2 peut-être imputée au format d'épisodes. Peut-être que 40 minutes est trop, peut-être que raccourcir la série de quelques minutes serait préférables sans pour autant passer au format sitcom de 20 minutes par épisodes. Les longueurs sont bien trop présentes pour arriver à en faire une série acceptable et même si le prochain épisode s'annonce assez bon on ne peut-être que sceptique quant-à l'avenir de la série.

    Cyborgwolf


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :